L’architecture selon Lemay

Blog October 28, 2015
A french article published on Devenir Entrepreneur. Avec des bureaux en Chine, en Algérie et au Costa Rica, la firme Lemay est aujourd’hui un fleuron de l’architecture au Québec, la quatrième firme du secteur au Canada et figure dans le top 100 mondial. Portant très loin la créativité et le talent québécois, l’entreprise a connu un important développement ces dernières années. Sa croissance au-delà de nos frontières est un bel exemple de réussite. D’abord une entité familiale, le cabinet d’architectes montréalais Lemay est désormais un acteur de premier plan sur la scène nord-américaine de l’environnement bâti. Selon le président du cabinet, Louis T. Lemay, la boutique devenue, en près de 55 ans, une entreprise qui ne cesse de croître et qui possède maintenant une véritable dimension internationale.

ACQUISITION EN CHINE

Lorsqu’on lui parle de succès, Louis T. Lemay cherche à relativiser cette notion. Patron humble, l’homme est sans cesse à la recherche de nouveaux territoires à conquérir et poursuit une stratégie de croissance par acquisition à l’étranger. Ainsi M. Lemay, confiait-il en décembre dernier à La Presse Affaires, a réalisé 15 à 20 % de son chiffre d’affaires à l’étranger. Il souhaite porter cette proportion à 50 % à moyen terme. Au cours des prochaines années, la croissance de son entreprise se fera à l’extérieur du Québec. Avec le rachat en 2014 de trois filiales québécoises du groupe torontois IBI (Martin Marcotte / Architectes, Cardinal Hardy Architectes et DAA), Lemay a renforcé sa présence internationale. Outre ses locaux dans les Caraïbes, Lemay possède désormais des bureaux à Shanghai et à Pékin. Grâce à ces acquisitions, Lemay devient un joueur incontournable et un partenaire stratégique de calibre mondial, qui réunit qualité, talent et expérience et dont l’effectif est passé de 160 à 500 employés. M. Lemay aime à rappeler le proverbe chinois : « Seul, on va vite, mais ensemble, on va plus loin. »

LA RECHERCHE DU PARTENAIRE, CLÉ DE VOÛTE DU DÉVELOPPEMENT D’AFFAIRES À L’ÉTRANGER

Quel que soit son domaine d’activité, trouver un bon partenaire d’affaires est une étape déterminante et nécessaire au projet d’internationalisation de toute entreprise. Le PDG de Lemay reconnaît avoir parfois péché dans ses choix d’association. « Il nous est arrivé de ne pas bien nous entourer. C’est très difficile : il faut plusieurs rencontres, du bouche-à-oreille. Je reviens tout juste d’un voyage d’affaires en Chine, où j’ai rencontré une dizaine de partenaires différents ayant chacun des modèles d’affaires très distincts. En affaires, les relations interpersonnelles passent avant tout. »

L’EXCELLENCE DE LA FORMATION QUÉBÉCOISE

À l’instar de son patron passé par l’Université Laval et l’Université McGill, la firme Lemay affiche une identité résolument québécoise et fait l’éloge de la formation dans la province. « Les entreprises québécoises réussissent à l’étranger, car les Québécois sont prêts à écouter plutôt qu’à s’imposer, soutient M. Lemay. L’écoute, la compréhension de l’autre et le respect des valeurs de celui-ci sont des vertus essentielles pour qui veut exporter son savoir-faire. » L’approche tout en finesse des firmes québécoises ainsi que leur capacité à intégrer les réalités culturelles et sociales sont, selon lui, autant d’attributs qui favorisent l’implantation outre-mer. Dans de nombreux secteurs, la créativité et la capacité dans la recherche de solutions constituent un avantage concurrentiel indéniable. Louis T. Lemay poursuit en disant que « nous avons cette capacité unique de réaliser de grandes choses avec peu. »

CRÉER POUR DURER

« Après la réflexion, en fin de compte, il faut suivre son instinct. »  — Louis T. Lemay Lemay est une firme de conception intégrée qui couvre toutes les disciplines de la conception de l’environnement bâti, dont l’architecture, l’architecture du paysage, le design urbain, l’urbanisme, le design d’intérieur, l’image de marque et le graphisme. La société dispose de talents pluriels pour créer des environnements excitants pour ses clients et les citoyens. Comme professionnelle de l’environnement, la firme montréalaise reconnaît que son « intervention doit être positive et durable. Nous pensons au cycle de vie. Nous avons une influence directe sur notre planète, donc une responsabilité envers celle-ci. »
Tags china Chine Devenir Entrepreneur IBI international lemay Louis T. Lemay Voir plus loin