Institut universitaire en santé mentale Douglas – centre d’imagerie cérébrale (CIC) par lemay

Blog February 3, 2013
photo : Claude-Simon Langlois

Le Centre d’imagerie cérébrale vise la création d’un complexe de recherche en santé mentale regroupant deux champs de recherche; la recherche humaine et la recherche animale. À cette fin, la configuration du bâtiment s’inspire de la structure du cerveau humain, avec les fonctions cérébrales de haut niveau logées dans la partie avant du bâtiment et le cerveau primitif (ou reptilien) logé dans la partie arrière.

Selon cette analogie, les espaces voués à la recherche humaine sont donc situés dans la partie avant du bâtiment, qui se révèle aussi la partie publique du programme. Les parties vouées à la recherche animale, non accessibles au public, sont situées dans la portion arrière, en continuité avec le neurophénotypage existant.

photo : Claude-Simon Langlois

Un axe de circulation central nord-sud mène à des zones publiques et à des zones non accessibles et sépare le « cerveau » en deux « hémisphères ». Afin de véritablement incarner la vocation du bâtiment, soit un centre d’imagerie cérébrale, l’analogie avec le cerveau est poussée encore plus loin en introduisant la notion de « scan » en tranches de ce « cerveau ». Ainsi, sur ces façades latérales, le bâtiment semble découpé en « tranches » par des rythmes de fenestrations et de bandes de maçonnerie verticales. La première tranche devient clairement visible, car elle compose la façade principale, soit l’élévation sud sur la voie publique. Le bâtiment s’inscrit dans la continuité du cadre bâti environnant par son gabarit, ses alignements, sa hauteur et sa matérialité.

photo : Claude-Simon Langlois

En somme, le bâtiment de l’imagerie cérébrale propose un langage cohérent à tous les niveaux, en partant de l’implantation et en passant par la forme, l’expression et la matérialité du bâtiment. Ce langage constitue un narratif à la fois convainquant et poétique; l’analogie avec le cerveau et la technologie de l’imagerie cadrant parfaitement avec la vocation de l’édifice tout en lui conférant une portée symbolique indéniable.

photo : Claude-Simon Langlois

Ce projet d’une extrême complexité technique et conceptuelle a exigé une réelle synergie d’équipe afin de répondre à la vision de l’établissement de concilier à la fois une image de technologie de pointe pouvant attirer les chaires de recherche, mais aussi créer un espace convivial et humain. Une approche créative de conception, jumelée à une installation graphique forte et une coordination extrêmement complexe des infrastructures et technologies, a permis de réaliser un projet unique. Le projet vise également une certification LEED Argent.

photo : Claude-Simon Langlois
Tags douglas Institut universitaire en santé mentale Douglas Montréal projet lemay santé