maison de la littérature

Blog January 21, 2014
Se différenciant d’une bibliothèque et d’un musée, la Maison de la littérature est appelée à devenir un lieu unique et novateur où la littérature est au centre de tout. Le projet présenté vise à établir une symbiose d’ambiances et de découvertes. L’espace se décompose en « tableaux » où les ambiances font référence à des thématiques plutôt qu’à une chronologie. Le visiteur devient alors lui-même acteur des mots. L’expérience du visiteur débute dès qu’il franchit le portique. Déjà, une scénographie architecturale s’amorce et il est invité à quitter le monde réel en franchissant le hall linéaire. Cet espace est un lieu de détachement, un passage obligé, à l’image du temps et de notre histoire. Évoquant les contraintes et la censure vécues à travers l’histoire de la littérature québécoise, cette mise en contexte émotive suscite la curiosité du visiteur et le pousse à ralentir le pas. Un parcours de cavités dans lesquelles le visiteur peut glisser son regard suggère l’interdit, le secret et le voyeurisme comme thèmes potentiels.
Tags Architecture EPa Éric Pelletier maison de la littérature projet lemay