Chez Lemay, nous croyons que chaque personne a droit à la dignité, au respect et à l’égalité des chances. Pour y parvenir, il faut avoir le courage de changer, et ce changement passe par l’action.

Si nous voulons que tous prospèrent et se réalisent pleinement, nous devons créer des espaces de vie et de possibilités qui sont propices à l’épanouissement.

Un espace qui a des effets positifs et durables contribue à la construction d’un monde meilleur. Mais pour avoir un tel impact, il doit reconnaître et respecter les différences, offrir des chances égales, et servir de moyen réparateur et régénérateur pour contrer les situations d’injustice, de violence, de colonisation et de traumatisme.

L’humain étant au cœur des environnements bâtis, l’industrie du design et de l’architecture se doit de créer des lieux qui reconnaissent les contributions des femmes, des peuples autochtones, des minorités visibles et ethniques, des communautés LGBTQIA2S+, des personnes handicapées et des personnes qui se trouvent au carrefour de ces identités.

À nos yeux, le processus de conception donne de meilleurs résultats lorsque toutes les voix sont impliquées. C’est pourquoi nous nous sommes engagés à intégrer l’équité, la diversité, l’inclusion et la justice (EDIJ) dans notre travail.

Poser des gestes concrets

Créer ensemble des lieux équitables, diversifiés, inclusifs et justes.

L’un des premiers gestes que nous avons posés en interne a été d’organiser des forums où les membres de notre équipe peuvent partager leurs histoires et idées dans un cadre sécuritaire et inclusif.

De plus, nos comités de travail se réunissent régulièrement pour proposer des initiatives destinées à améliorer nos politiques d’EDIJ. Un sondage mené à l’échelle de la firme nous a permis d’établir les quatre domaines d’amélioration continue suivants : 

  • Assurer un soutien au développement de carrière sans parti pris ;
  • Adopter des pratiques de gestion équitables ;
  • Favoriser une culture d’entreprise inclusive ;
  • Offrir un lieu de travail exempt de toute forme de harcèlement.

Nous privilégions l’anonymat lors des sondages pour que chacun·e puisse partager son point de vue et proposer des amendements à notre politique qui ne cesse de s’améliorer.

Notre engagement étant un voyage et non une destination, nos initiatives EDIJ sont amenées à se bonifier. Nous cherchons sans cesse à devenir une meilleure organisation, à surmonter les préjugés hérités et à éradiquer les injustices systémiques qui imprègnent notre industrie.

Favoriser l’engagement communautaire et la participation citoyenne

Un espace devient un lieu lorsqu’on lui trouve un sens, mais un lieu n’a de sens que lorsqu’il place l’individu au premier plan.

Cette démarche nécessite un engagement proactif, équitable et axé sur la justice sociale, informé par les personnes historiquement exclues du processus de conception.

Lorsque les communautés participent aux conceptions d’espaces qui les concernent, elles gagnent en autonomie. C’est pourquoi leur implication et les liens que nous tissons avec elles sont une composante essentielle de notre travail.

Mais notre objectif n’est pas simplement d’inclure les communautés dans la prise de décision :  nous voulons créer nos projets en collaboration avec les personnes qui les feront vivre et éliminer les barrières entre les concepteurs et les utilisateurs afin de produire des lieux qui défient le statu quo.

Apprenez-en davantage sur notre travail en matière de participation citoyenne et de design axé sur l’humain, et consultez la Charte de participation publique de Lemay.

Collaborer avec les peuples autochtones pour la justice, la vérité et la réconciliation.

Nous avons la responsabilité de faire les premiers pas pour reconnaître les vérités et œuvrer à la réconciliation avec respect et humilité.

Nous devons collaborer de manière significative avec les Premières nations, les Inuits et les Métis pour comprendre ce que signifient les notions de vérité et de réconciliation, l’autochtonisation et la décolonisation. En écoutant et en nous instruisant, nous agissons concrètement pour changer les choses.

Pour faire honneur à la vérité et à la réconciliation à travers l’architecture et le design, nous créons des espaces qui favorisent le sentiment d’appartenance, l’éducation par la visibilité et la création de communautés hétérogènes.

Un premier pas est de mettre en pratique ces 16 façons de soutenir les communautés autochtones et de prendre des mesures concrètes en faveur de la réparation en promouvant les identités architecturales des Premières Nations dans nos environnements bâtis.

Mettre le design au service de la diversité

Créer des espaces EDIJ, c’est créer en impliquant toutes les disciplines, pour l’intérêt de tous.

La transdisciplinarité est un pilier fondamental de notre travail. Elle rassemble divers spécialistes pour identifier les problématiques qui auraient pu échapper à une seule personne.

Chez nous, tout projet commence par une prise de conscience des besoins communautaires divergents et interdépendants. Nous pouvons ainsi cerner les préjugés, les privilèges discriminatoires et les points d’aliénation pour mieux les enrayer aux côtés de nos clients, de notre équipe et des personnes que nos projets touchent.

Le design a la capacité d’incarner le changement positif. Mais pour que notre travail mène à un avenir meilleur pour tous, nous devons concevoir des espaces éclairés par les leçons difficiles et souvent inconfortables du présent et du passé.

Notre approche collaborative est au cœur de ce que nous faisons, que ce soit la conception de lieux sensibles à l’identité noire et communautaire, l’inclusion du genre dans les environnements d’apprentissage ou l’intégration d’une perspective commémorative dans les espaces publics.